Le ministre de l’Hydraulique visite à Nouadhibou des infrastructures relevant de son département‏

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Sid Ahmed Ould Mohamed, a effectué, en compagnie du wali de Dakhlet-Nouadhibou, M. Yahya Ould Cheikh Mohamed Vall, lundi, à Nouadhibou, une visite d’information d’infrastructures relevant de son département.

Le ministre a commencé ses visites de terrain par la principale station de pompage de la ville. Sur place, il a reçu des explications détaillées sur cette infrastructure, ses caractéristiques et les modalités d’acheminement de l’eau vers les différents quartiers de la capitale économique. Créée en 2000 et dotée de 6 pompes, elle est d’une capacité de 19.000 m3, quotidiennement fournies à Cansado, Nimrouwat, aux nouveaux jardins et à certains quartiers du centre-ville.

Avec la délégation qui l’accompagne, le ministre s’est ensuite rendu la station de dessalement de l’eau de mer, où il a écouté des explications succinctes sur le fonctionnement de cette installation d’une capacité de 3.000 m3/jour, ainsi que sur les problèmes auxquels elle était confrontée avant sa remise en marche au mois de mars de l’année dernière.

Le ministre a clôturé ses visites par le château d’eau situé à Cansado, installé en 2008 qui alimente l’endroit et ses environs, à raison de 3.000 m3/jour.

A l’issue de ces visites, le ministre a fait une déclaration à l’AMI pour indiquer que ces visites l’ont mené à des installations relevant de la Société Nationale d’Eau (SNDE), notamment la principale station de pompage, celle de dessalement de l’eau de mer et le château d’eau de Cansado.

Le ministre a ajouté que Nouadhibou occupe une place de choix, en tant que deuxième ville du pays, qui possède ses caractéristiques propres, et a des spécificités intrinsèques.. Bien que la situation soit relativement acceptable, en comparaison avec certaines zones, où l’eau est inexistante, des lacunes et dysfonctionnements continuent de perturber parfois le réseau d'adduction de la ville. Le ministre a assuré que le département entreprendra des actions qui contribueront à les résoudre.

Il a relevé que son département réfléchit actuellement sur le renforcement de la station de dessalement de l’eau de mer qui doit atteindre une capacité de 5.000m3/jour, en plus d’autres efforts qui permettront de résoudre de façon définitive le problème de l’eau à l’horizon 2036. Ce projet, d’une capacité de 30.000 m3/jour acheminés depuis la nappe phréatique de Boulenouar, est constitué de plusieurs composantes, notamment une canalisation de 900 cm de diamètre et un réseau de distribution à Nouadhibou et Boulenouar.

Le ministre a affirmé que son département envisage de créer un nouveau pôle de distribution d’eau potable qui permettra d’alimenter les différents quartiers de Nouadhibou.

Le ministre a présenté le bilan des réalisations de son département durant la récente période, notamment l’amélioration de la situation de la ville, dans la mesure où 4 nouveaux puits d’une capacité de 3.500 m3/jour, ont été creusés d’urgence en plus de plusieurs autres interventions techniques effectuées par la SNDE au niveau du réseau.

Au cours de ces visites, le ministre était accompagné du hakem de Nouadhibou, M. Ahmed Ould Houeibib, le président du conseil régional, le maire de la commune, des représentants des autorités militaires et sécuritaires de la wilaya et plus du directeur général de la SNDE et de nombreux responsables du ministère.

15 February 2021